Par chat

Chattez avec Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

J'ai 14, ma mère est alcoolique, je veux me suicider

Par jeanne_dubois

Bonjour, j'ai 14 je vis avec ma mère mon père est mon grand frère de 22 ans.
Ça fait +/- 4 ans que ma mère est alcoolique, mon père est presque jamais à la maison et je suis pas du tout proche de mon grand frère. C'est notre voisine qui est une amie à ma mère qui l'a entraîné là dedans et qui l'appelle pour boire.
Elle boit +/- 1 fois tout les 2 mois mais quand elle boit elle voitt pendant 2-3 semaines et ne sort pas de cet état saoule durant les 3 semaines. Je ne peux plus vivre comme ça. Au début on l'a rejetait complètement avec mon frère quand elle était dans cet état et in l'a traité d'alcoolique. Maintenant j'ai réalisé que en faisant cela on faisait que lui donner envie de boire encore plus. Maintenant j'essaye de lui expliquer tout ce que j'ai sur le cœur, je pleure devant elle en lui disant que je ne peux plus vibrent comme ça. Elle me dit que elle va arrêter, que c'est la dernière fois. Mais ce n'est que des mensonges.
Maintenant je me suis renfermée dans ma chambre, je ne sors plus. Je n'ai plus aucune joie de vivre, je me sens seule au monde, je ne peux plus vivre avec toutes ses souffrances que je ressens. Je veux mette fin à mes jours, chaque fois que je vais dormir et que je ferme mais yeux je n'ai q'une seule envie c'est de ne plus me réveiller. Aidez moi je vous en prie!

Fil suivant

1 réponse


Moderateur - 02/01/2017 à 17h13

Bonjour Jeanne,

Vous avez eu raison d'écrire ici ce que vous ressentez et ce qui se passe pour vous. On va essayer de vous aider. Vous n'êtes plus toute seule. Je vais commencer par essayer de vous expliquer un peu quelques petites choses sur l'alcoolisme. Je vais aussi vous donner quelques idées sur ce que vous pouvez faire dans l'immédiat.

En tout cas ce que je lis c'est que vous êtes malheureuse et que vous vous sentez seule. Ne désespérez pas ! Votre mère peut s'en sortir, même si cela peut prendre du temps. Vous êtes jeune, vous avez toute la vie devant vous pour apprendre encore beaucoup de choses et vous épanouir.

L'alcoolisme est une maladie qui se nourrit de la culpabilité. Votre mère se sent certainement coupable d'être ce qu'elle est. Elle se sent coupable de ne pas réussir à se contrôler et elle souffre de vous voir souffrir à cause de cela. Toute cette souffrance et son impuissance la poussent à boire (il n'y a pas que la voisine). C'est un cercle vicieux mais il est possible d'en sortir.

Vous dites à votre mère ce que vous ressentez et c'est bien. Maintenant il faut aussi le dire à votre père et à votre grand frère, même si vous ne vous sentez pas proches d'eux. Dites ce que vous avez sur le cœur pour qu'ils puissent vous aider. C'est leur rôle. Ils doivent pouvoir vous expliquer que lorsqu'un personne est alcoolique, elle ne se maîtrise plus tout à fait. C'est-à-dire que même si elle promet qu'elle va arrêter mais qu'elle ne le fait pas ce n'est pas tant un "mensonge" que la preuve que l'alcool dirige son cerveau. C'est pour ça que c'est une maladie : c'est le cerveau qui a soif, besoin d'alcool pour fonctionner. Et du coup c'est difficile de lui imposer sa volonté. Même si on voudrait bien arrêter et qu'on dit qu'on va le faire, le plus souvent on boit quand même parce que c'est plus fort que soi.

C'est pour cela qu'il existe des aides pour les personnes alcooliques. Des aides gratuites pour leur donner plus de chances de réussir à arrêter. Il y a notamment des centres qui reçoivent sur rendez-vous et qu'on appelle les CSAPA (Centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie).

Ce que vous pouvez faire c'est parler de ces aides à votre mère, lui expliquer que cela lui permettrait de se donner plus de chances d'arrêter et de résoudre ses problèmes personnels. Elle peut trouver l'adresse du CSAPA le plus proche de chez vous dans la rubrique adresses utiles de l'espace général de ce site : http://www.alcool-info-service.fr/Adresses-utiles

Ce que vous pouvez faire aussi c'est aller en parler à des personnes de confiance et notamment à des professionnels d'une Consultation jeunes consommateurs (CJC). La CJC c'est également gratuit et confidentiel. Vous pouvez y aller accompagnée de votre frère ou votre père mais si ce n'est pas possible vous pouvez prendre contact seule aussi. Là vous pourrez raconter ce que que vous ressentez et on pourra vous expliquer mieux ce qui se passe et ce que vous pouvez faire pour votre mère. Pour trouver la CJC la plus proche, utilisez notre annuaire de recherche de ces CJC : http://jeunes.alcool-info-service.fr/Les-consults

Si c'est trop compliqué pour vous, n'oubliez pas qu'au collège il y a aussi une infirmière scolaire à qui vous pouvez parler de ce genre de problème en toute discrétion. Ou alors à un professeur que vous aimez bien.

Enfin, n'hésitez pas à appeler notre ligne d'écoute : 0 980 980 930. C'est anonyme et confidentiel et en parler ça fait du bien.

Nous espérons que les choses s'arrangeront pour vous petit à petit. Vous n'êtes plus toute seule. Courage et n'hésitez pas à venir nous dire ce qui se passe.

Cordialement,

le modérateur.

Répondre au fil Retour