Par chat

Chattez avec Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

je deviens folle

Par alone1980

Chaque vendredi soir c'est pareil je rentre après lui et je le trouve bizarre un peu assommé plus bavard que d'habitude je lui pose des questions et il nie toujours je ne sais jamais si j'ai tort ou raison mais en principe ces soirs là il s'endort très tôt et ronfle très fort.Je passe mon temps à noter sur un calepin le niveau de toutes les bouteilles et inspecte les moindres recoins de la cave.C'est en train de me bouffer.A chaque fois que l'on voit du monde il ne refuse jamais le verre qu'on lui propose ni le suivant ni celui d'après et ainsi de suite son visage devient rouge avec des plaques sur les joues et il nie en disant qu'il gère et que j'exagère et que je suis énervée et bien sûr je le suis mais comment pourrait il en être autrement j'ai l'impression que je fais tout l'inverse de ce qu'il faudrait faire mais c'est plus que moi.
Avez- vous des conseils à me donner car je ne peux en parler à personne

Fil suivant

1 réponse


Moderateur - 09/04/2018 à 10h20

Bonjour alone1980,

Je reproduis ici la réponse que je vous ai faite suite à votre témoignage dans l'espace général de ce site. Peut-être d'autres internautes répondront à votre message et vous pouvez répondre vous-même ici.

Le vendredi soir votre mari revient en effet avec des signes manifestes d'alcoolisation. Le weekend il ne refuse pas les verres d'alcool. Il nie les proportions que cela prend.

Il a donc l'air d'avoir une consommation régulière et excessive, surtout en fin de semaine. Cela ne signifie pas forcément qu'il est "alcoolique", du moins pas dans le sens où on l'entend le plus souvent. En revanche il a bien une relation trouble à l'alcool qui est probablement, à un certain degré, un besoin ou une habitude. Vous n'êtes donc pas "folle".

Cependant vous êtes dans une attitude d'enquêtrice, à essayer de le démasquer et de lui faire avouer. Ce n'est pas un très bon positionnement. Demandez-vous ce que vous essayez de faire en faisant cela. En effet les signes sont là donc même si vous ne trouvez pas comment il s'alcoolise ce n'est pas très important. Vous trouveriez les "preuves" cela ne changerait pas vraiment son déni.

Ce qui vous rend "folle" c'est sans doute ce déni ou du moins que vous voyez une chose évidente pour vous que lui ne reconnait pas. Comprenez que votre attitude soupçonneuse, où vous voulez lui faire avouer, ne peut que le pousser dans le déni ou dans de l'agressivité. Votre problème est donc actuellement plutôt un problème relationnel qui concerne la manière dont vous dialoguez tous les deux.

Ne culpabilisez surtout pas de mes remarques car vous adoptez une attitude très commune et très naturelle chez les proches. Cependant vous avez besoin d'aide pour essayer d'aborder différemment les choses et pour prendre du recul.

Je vous conseille de prendre rendez-vous avec un professionnel dans un CSAPA (Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie). Ce professionnel, formé aux questions de dépendance et neutre, pourra d'une part vous aider à décrypter la situation, d'autre part vous aider à vous repositionner. Il vous permettra de trouver des moyens de vous adresser à votre compagnon pour établir un dialogue entre vous sur ce sujet sans qu'il ne se sente acculé. Ce n'est pas facile mais c'est possible. C'est un premier pas pour favoriser que, peut-être, votre compagnon prenne conscience de son problème et change.

Vous trouverez les coordonnées du CSAPA le plus proche soit en appelant notre ligne d'écoute soit en utilisant notre rubrique "Adresses utiles" (http://www.alcool-info-service.fr/Adresses-utiles ). Les consultations en CSAPA sont gratuites.

Bien cordialement,

le modérateur.


Répondre au fil Retour