Par chat

Chattez avec Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Violence et trou noir

Par Feuillemorte77

Bonjour à tous,

J' ai 32, ans et me nomme Noémie.

Voilà je vis actuellement une situation qui m anéantie complètement. Depuis un an à peu près, à chaque fois où presque que je bois en famille , je finis par aborder des sujets sensibles devant tt le monde ( passé, enfance, relations parents enfants, etc..).

Je suis quelqu'un qui peut ne pas boire pendant longtemps mais lorsque je commence je ne sais pas trop m arrêter. Car j' aime cette ennivrance que je pense pouvoir gérer à chaque fois.

Quand je suis avec des amis en général cela se passe très bien.( Malgré des trous noirs parfois).

Hors, en famille, cela fait plusieurs fois que j' aborde des sujets devant tt le monde et qui sont vrais mais blessant pour ceux qui sont concernés voir surtout gênant devant des personnes qui n ont pas lieu de savoir .

Si je viens ici aujourd'hui c est parce que cette fois les conséquences sont graves.

J' ai abordé sans colère un sujet très sensible avec ma maman. Ma tante et ma grand mère étaient là.je pensais gérer et rien du tout.

Ma maman est parti car je l ai blessé ( sur un sujet vrai mais qui aurait dû être abordé à un autre moment seule à seule et sans alcool).

Pas de colère ni de cris .juste un long échange répétitif qui a fini par faire fuir la maman.

Ma tante m à engeulé me disant que je n' avais pas à aborder ça là. Étant donné que j' ai quelques rancœurs envers elle concernant mon cousin j ai tout simplement pété un câble.

Je lui ai sauté dessus d un coup en hurlant ce que je pensais d elle , fait pleurer ma grand mère qui a également fait un léger malaise.

Le pire est arrivé aujourd'hui, quand après quelques jours ou je me suis isolé j' ai appris avoir frappé ma tata. Nous nous sommes battus.

C est une épreuve terrible pour moi car ca n'est jamais arrivé que je sois violente avec quelqu'un de ma famille. Et le pire c est que c est la seule chose dont je ne me rapel pas du tt.

Je me sens seule avec la conscience, j ai mal, j' ai honte , je me sens comme ci une montagne écrasait tt mon corps face à ma culpabilité.

Je l aime et regrette . Je lui ai dit. Elle ne sait pas comment réagir ni si elle me pardonnera car j' ai été très loin.

Que faire pour réussir à me faire pardonner , à aller mieux , à chasser cette angoisse qui dure depuis une semaine maintenant.

J' ai pris la décision de ne plus boire en présence de ma famille pour ne plus avoir à vivre ce genre d situation horrible.

J' aimerai échanger avec des personnes qui ont vécu une situation similaire et qui aurait besoin d en parler.

Merci de votre soutien

Fil précédent Fil suivant

1 réponse


Moderateur - 07/02/2018 à 12h02

Bonjour,

Vous avez déjà fait une chose importante, celle de présenter vos excuses et reconnaître vos torts. Si votre tante, votre mère et vous-même vous aimez laissez faire le temps et la colère retombera. Après la colère viendra le temps du pardon.

Cela vous sert visiblement de leçon puisque vous avez décidé de ne plus boire en famille. Cependant je note que votre "comportement à risque" ne se limite pas à la situation familiale même si, apparemment, cela s'est plutôt bien passé avec vos amis. Il y a eu quand même quelques trous noirs et ce n'est pas anodin non plus.

Vous assortissez votre consommation d'alcool à l'idée que vous allez pouvoir contrôler mais ce n'est en fait pas le cas, ni en famille, ni auprès de vos amis. De fait, il est facile, une fois désinhibé et enivré, de ne plus être en mesure de se contrôler. Je vous recommande donc d'envisager les choses globalement et si vous devez arrêter, d'arrêter complètement ou, si vous ne l'envisagez pas, de vous donner une limite très basse lorsque vous buvez avec vos amis. Éventuellement appuyez-vous sur l'un d'entre eux pour vous aider à vous limiter et mangez avant de boire pour limiter l'ivresse.

Enfin j'ai l'impression qu'il y a tout de même eu un problème trouble pour vous dans votre famille pour que vous vous en preniez ainsi systématiquement à eux une fois enivrée. Peut-être cela vaut-il la peine d'explorer cela avec un psychologue. Il semble y avoir un conflit non résolu pour vous.

Cordialement,

le modérateur.

Répondre au fil Retour