Par téléphone

Alcool Info Service à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Ma mère est alcoolique et dans le déni comment Faire ?

Par Maguy2a

Bonjour,

J'ai remarqué Maintenant il y a 5 ans que ma mère buvait ... je pense l'avoir vu de suite! Elle a toujours une petite bouteille d'eau en plastique rempli de rosé dans son sac si on est dehors ou à la maison elle passe son temps dans la salle de bain, simule de faux appels téléphoniques, trouve toujours un prétexte pour s'eclipser ..
j'en suis certaine car j'ai à plusieurs reprise fouiller et trouver ces bouteilles ... depuis peu seulement j'ai réussi à lui en parler en la prenant en flagrant délit mais rien y Fait elle nie complètement elle dit que ce n'est pas elle, elle vide la bouteille, sur le moment il y a un malaise et puis c'est tout retour à là normale..
J'ai mi du temps avant d'en parler d'abord à mon pere Mais il ne m'a pas cru (Alors quil vit Avec elle et que moi je l'ai remarqué Alors je ne la voit qu'en vacances), et puis il y a 2 ans il m'a dit tu as raison j'ai vu les bouteilles etc ... pareil Pour lui lorsqu'il lui en parle elle nie ..
Elle ne travaille pas (elle a arrêté lorsqu'elle nous a eu Nous les 3 enfants... 4 en Fait j'ai un petit Frère décédé à 3 mois Par mort subite, puis elle a eu ma soeur et nous avons beaucoup déménagé Pour le travail de mon pere et n'a jamais repri d'activité, enfin elle a essayé et puis on a re-déménagé), elle est seule à la maison surtout Maintenant que ma soeur s'est installée avec son copain (pas tres loin Mais Quand meme ça Fait une présence en moins) et pour couronner le tout mes grands parents paternels habite la même maison (juste en dessous) et C'est tres compliqué ma grand mère à la maladie d'elzeimer et mon Grand pere blessé à la jambe et agressif (verbalement)... depressif...
mon pere ne sait plus quoi faire entre ses parents et ma mère , lui aussi en vieillissant il perd patience et s'enerve vite (pas violent) mais c'est difficle de rester calme face au déni. Et il travaille beaucoup !
Voila je pense que mon histoire est du deja vu Pour vous jai l'impression en lisant les témoignages que le déni est fréquent voir systématique chez les alcooliques. Ca me rend vraiment malheureuse et je ne sais pas quoi faire.
Vos conseils seront les bienvenus :)
Merci par avance.

Mise en ligne le 31/01/2018

Bonjour,

Vous avez pu constater depuis 5 ans que votre mère consomme de l'alcool régulièrement, vous nous décrivez qu'elle met en place des stratagèmes pour cacher ses consommations et ses réserves d'alcool.

Vous avez alerté votre père qui ne s'en été pas rendu compte dans un premier temps. Il passe désormais par des phases de perte de patience et de colère face à votre mère.

Vous nous décrivez bien un contexte actuel difficile pour vos parents qui partagent leur habitation avec vos grands-parents qui sont tous les deux malades.

Votre mère est dans le déni lorsque vous  avez tenté d'aborder la situation avec elle. Effectivement le déni peut être une réponse fréquente chez les personnes en difficulté avec l'alcool.

L'alcool est souvent utilisé comme une solution, avant de devenir un problème, pour affronter un mal-être lié à des moments de vie difficiles.

La place que vous pouvez occuper dans la situation actuelle n'est pas évidente. Nous comprenons que vous vouliez légitimement essayer d'aider votre mère dans ses consommations d'alcool et de fait apaiser le climat de tension familial actuel.

Il nous parait adapté que vous ayez tenté d'attirer son attention sur vos préoccupations pour elle. Même si elle reste dans le déni actuellement il est important que vous ne rompiez pas la communication avec elle. Ce n'est pas toujours évident car face au déni la colère ou le découragement peuvent vous envahir.

Un usager d'alcool est très souvent lui-même dans la culpabilité et le fait de le renvoyer ses consommation peut également déclencher des mensonges et de la colère chez lui comme moyen de défense.

Peut-être n'est-elle pas prête pour le moment à entamer une démarche de soin pour réguler ses consommations et trouver un autre fonctionnement pour affronter ses difficultés. Il est important de pouvoir tenter de lui proposer la possibilité d'une aide par des professionnels régulièrement, sans toutefois qu'elle se sente harcelée. Elle acceptera peut-être cette aide à un moment.

Il existe des structures d'aides qui s'adressent aux usagers d'alcools volontaires pour une démarche d'aide mais également pour leur entourage.

Nous vous invitons à les contacter afin de bénéficier de soutien et conseils sur la durée. Ces structures sont des Centres de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA). L'accompagnement se fait de manière non jugeante, dans un cadre confidentiel et non payant.

Vous trouverez les coordonnées de CSAPA à proximité de chez vous en fin de message.

Si vous souhaitez échanger avec un de nos écoutants, vous pouvez nous contacter au 0980 980 930 (numéro anonyme et non surtaxé) tous les jours de 8h à 2h.

Bien cordialement.

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


En savoir plus :

Retour à la liste