Par téléphone

Alcool Info Service à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mère alcoolique

Par al45647

Bonjour moi c'est alexandre j'ai 23 ans je suis militaire. J'ai deux grandes soeurs qui vivaient avec moi et ma mère divorcée depuis que j'ai 3ans. Je n'ai jamais connu mon père. Le jour de mes 9 ans alors que je rentrais de l'école j'ai vu ma mère a la maison qui n'était pas dans son état normal( ce n'était peut être pas la première fois mais je l'ai remarque ce jour-là), j'ai compris qu'elle avait bu et de jour en jour je voyais que ça continuais. Mes soeurs et moi étions stressés chaque jours de rentrer de l'école et de la voir tituber et bafouiller avec un regard vide.. C'était devenu une habitude. On essayais parfois de lui dire mais a chaque fois elle niait avoir bu et ça finissait en pleurs et on essayait de ne plus y penser. Tout les jours jusqu'à mes 17 ans j'avais cette hantise. Du coup je nosais pas inviter d'amis a la maison, j'avais honte. Des fois je nosais plus rien lui dire et je la voyais acheter de l'alcool sous pretexte qu'elle avait oublié le pain.. Toutes les excuses etaient bonnes. On avait le coeur serré pendant les repas je n'avais jamais plus faim..
J'ai ensuite arrêté d'y penser et je me suis créé un coeur de pierre pour ne plus ressentir cette tristesse de voir ma mère se detruire tous les jours.. On a même dû l'amener a l'hôpital avec une de mes soeurs lorsqu'elle était rentrée du travail dans un sale état.. Avec le regard des gens.. J'ai donc arrêté d'y penser.. Je suis entré a l'armée a mes 18 ans ce qui m'a "sauvé " j'ai maintenant une copine, une vie sociale, mais j'ai commencé à boire a mon tour au debut en soirée et maintenant je bois de plus en plus même la journée et j'ai honte car je m'étais promis de ne jamais devenir comme ma mère et là je commence à realiser que je bois beaucoup trop. Je ne peux plus m'arrêter.. Lorsque je bois je m'isoles toujours en ressassant le passé. J'ai l'impression que toute la tristesse accumulée pendant les années où justement je pensais la mettre de côté, est en train de ressortir violemment, et je pense que je vais avoir trop de mal a m'en sortir, je viens même de perdre mon permis a cause de l'alcool. Mais je ne souris même plus je ne sais plus quoi faire... Merci d'avance pour vos éventuelles reponses.

Fil précédent Fil suivant

3 réponses


Moderateur - 31/03/2016 à 12h22

Bonjour Al,

Cela arrive en fait souvent et vous n'êtes pas seul dans cette situation. On grandit avec un parent alcoolique, cela nous attriste, cela nous révolte, on se dit "je ne serai jamais comme ça" et puis un jour, on ne sait pas trop pourquoi, on se met à boire à son tour et on se sent "maudit", on a l'impression que c'est notre destin. Vous n'êtes pas "maudit" Al, il n'y a rien d'inéluctable et ce n'est pas parce que votre mère buvait que vous allez forcément suivre le même chemin qu'elle.

En revanche il est clair que cette alcoolisation de votre mère a marqué votre vie à jamais. Pendant toute votre enfance votre mère était "ailleurs" plutôt qu'avec vous et cela vaut peut-être le coup, peut-on se dire parfois, d'essayer de ressentir ce qu'elle ressentait, de voir ce qu'elle voyait, de comprendre ce qui valait tant la peine de boire plutôt que d'être avec ses enfants. Al vous essayez de reproduire ce que ressentait votre mère, vous vous "branchez" ainsi avec elle, avec votre passé. Il y a un cap que vous n'arrivez pas à franchir, une souffrance cachée qui vous retient encore et vous empêche d'être un adulte épanoui et sobre alors même qu'en apparence vous avez aujourd'hui tout ce qu'il faut pour être "heureux".

Al allez voir un médecin et un psy dans un CSAPA (Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie). A moins que l'armée vous offre un service équivalent bien sûr. En tout cas c'est gratuit et cela va vous permettre d'explorer ce qui se passe pour vous et comment vous pouvez le dépasser. Vous n'êtes pas condamné à boire parce que votre mère buvait mais faites-vous aider pour ne pas sombrer et en sortir dès à présent. Vous avez eu raison d'écrire votre histoire ici.

Pour trouver le CSAPA le plus proche de chez vous utilisez la rubrique "Adresses utile" de notre site généraliste : http://www.alcool-info-service.fr/Adresses-utiles

Cordialement,

le modérateur.

sarah98 - 11/04/2016 à 07h33

Bonjours je vis la même situation et tu n'a pas à vivre sa tout seul c'est très dur alors que j'ai 18 ans alors je nilagine pas pour toi, lâche surtout pas l'affaire bat toi mais demande de l'aide et des conseils aux proffessionelle car nous navins pas eu de formation et même si on pense bien faire de fois nos paroles ne font qu'empirer la situation. Renseigné toi bien et bon combat courage

al45647 - 15/07/2018 à 23h55

Désolé de vous répondre aussi tardivement, mais je vous remercie beaucoup pour ces messages qui m'ont bien aidé.
Sachez que aujourd'hui ça va beaucoup mieux, et que je me suis bien repris en main..
Merci Beaucoup..

Répondre au fil Retour