Par téléphone

Alcool Info Service à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

21 ans, consommation excessive

Par ayourt59

Bonjour,

Je franchis enfin le pas d'en parler.

J'ai 21 ans aujourd'hui. Étudiant en Science Politique, j'ai crée 3 sociétés depuis 2 ans et qui fonctionnent plutôt bien. Avant le 1er confinement, je ne buvais qu'occasionnellement lors de soirées (avec excès mais je dirais une fois toutes les semaines).

J'ai commence à accentuer ma consommation avec le déconfinement et le retour des soirées entre amis jusqu'à arriver à consommer tout seul régulièrement. N'ayant pas beaucoup d'amis, ni de copine j'ai commencé à boire seul en Août 2020. Pendant le deuxième confinement, j'enchainait mes journées de travails (cours et mes sociétés) avant de boire le soir. Ma consommation était de 2/3 bières par jour.

Sauf que depuis le début de l'année 2021, ma santé psychologique accentuée par le stress a fait que je consomme de plus en plus régulièrement de l'alcool fort en grosse quantité. Depuis 1 mois, je vis seul puisque je dois travailler sur mes entreprises la journée mes parents étant en vacance je ne peux les rejoindre. Je consomme chaque jours à minima une demi bouteille de Whisky le soir. C'est mon moment de libération, je lâche tout.

J'ai totalement arrêté le sport alors que je pratiquais le cyclisme en compétition, on nous a empêché de rouler. En un an je suis passé de 65kg à aujourd'hui 102kg (je fais 190cm). Le sport ne me permets plus de m'évader comme avant à contrario de l'alcool. J'adore l'effet que l'alcool me procure. Pendant que je vois les autres jeunes de mon âge s'amusait en soirée, moi je suis seul dans ma coin. J'ai pas pu mettre les pieds à mon école depuis Mars 2020 (Covidé lors du seul mois d'ouverture en septembre 2020).

J'aimerais vraiment arrêter, reprendre le vélo (j'adorais ça) mais je remet toujours au lendemain ça. Je n'y arrive pas. Le fait de ne pas avoir d'attache social m'aide pas. Je travail en politique et en événement sportif et l'alcool me permet d'évacuer tous les stress de la journée. J'adore ce que je fais, j'adore mon travail mais le fait de ne pas avoir d'attache amical me pèse énormément. Je m'entend très bien avec mes proches collaborateurs mais qui ont des âges bien plus avancés que moi ...

Fil précédent Fil suivant

Répondre au fil Retour