Par téléphone

Alcool Info Service à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Alcool festif

Par Profil supprimé

Bonjour

Je me pause en ce moments quelque questions sur ma consommation d'alcool.

Je suis actuellement étudiant. J'ai des résultats scolaires corrects, beaucoup d’activités en dehors des cours, et notamment beaucoup de sport.

Je fais beaucoup la fête avec mes amis, et pour moi il est impossible de dissocier fête et ivresse. Certes à différents degrés en fonction des soirées, mais cet état est systématiquement atteint. Je n'ai jamais eu de trop mauvaises expériences, que ce soit pendant la soirée ou au par rapport à la gueule de bois du lendemain, et ce malgré des états parfois assez avancés (bien que n'ayant jamais été jusqu'au coma). De plus, je n'ai jamais bu seul, et que très rarement été ivre en journée (uniquement à des occasions spéciales et très occasionnelles)

J'estime mon nombre d'ivresse à environ 70 à 80 par ans, à raison d'une à 3 par semaines environ. Je n'ai pas commencé spécialement jeune, et même assez largement après les ages qui apparaissent sur les différentes statistiques actuelles. Ma première ivresse remonte à la seconde et ce rythme se reproduit depuis environ trois ans (je suis en deuxième année de BTS). J'ai cru lire dans certains documents sur l'alcool et les jeunes qu'on pouvait considérer une consommation comme excessive à partir de 10 ivresses par an. Ce chiffre me parait pourtant étonnamment bas sachant que la plupart de mes amis se rapproche de ma situation (en mieux ou en pire, il y a les deux).

J'aurais voulu savoir, d'abord, quels étaient concrètement les effets à court et moyen terme sur l'organisme. J'ai l'impression d'avoir souvent des problèmes de mémoire : est-ce que cela pourrait être lié ?

Ensuite, j'aurais voulu savoir pourquoi on n'entend jamais parler de ce genre de consommation sachant que selon moi, il est pourtant très répandu au sein de la communauté étudiante ?

Merci pour vos réponses.

Mise en ligne le 03/03/2016

Bonjour,

Bien que présentées comme festives, les consommations que vous décrivez apparaissent comme abusives dans les quantités d’alcool que vous absorbez ainsi que dans la régularité des états d’ivresse que vous enchainez. Les problèmes de mémoire que vous avez repérés pourraient effectivement être liés à vos consommations. De la même manière, vos habitudes de consommation actuelles pourraient possiblement impacter votre capacité de concentration, d’attention voire votre motivation.

A plus long terme, l’alcool peut engendrer différentes pathologies digestives et ORL (hépatite, pancréatite, gastrite…), cardiovasculaires (hypertension, cardiomyopathie…), neurologiques et psychiatriques (polynévrite, épilepsie…), sexuelles (impuissance chez l’homme).

Nous comprenons le constat qui vous conduit à poser votre dernière question mais ne sommes pas en position d’y répondre. Des actions sont menées, localement et nationalement, mais peut-être passent-elles trop inaperçues auprès du public étudiant.

Nous nous tenons à votre disposition si vous souhaitez revenir vers nous et prendre le temps d’échanger sur vos habitudes avec l’alcool et ce que cela pourrait encore susciter d’interrogations. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à 2h au 0 980 980 930 (appel anonyme et non surtaxé) ainsi que par Chat de 14h à 2h.

Cordialement.

Retour à la liste