Par téléphone

Alcool Info Service à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Je suis alcoolique et violente

Par Maviepartenderive

Bonjour à tous
Tout d’abord, si je suis ici c’est que j’ai pris conscience que j’ai un réel problème avec l’alcool.
Je m’appelle virginie, j’ai 37 ans, je suis mariée, j’ai 3 enfants. J’ai un travail, une grande maison, des animaux bref tout pour être heureuse...et pourtant.
J’ai grandie dans une grande famille, j’ai 6 frères et sœurs.
Mes parents se sont séparés quand j’avais 10 ans, je suis la troisième.
Mon frère aîné est décédé dans un accident de voiture à l´age de 21 ans, c’est à partir de là que la descente aux enfers à commencée.
Ma mère était alcoolique et violente suite à cette tragédie, nous avons vécu entre les verres de trop, les insultes et les coups.
Je suis devenu maman à l’age De 19 ans, j’ai bu pas mal après la naissance de ma fille, entraînée par un membre de ma famille...
J’ai perdu un fils aussi, mais à cette période je ne buvais plus du tout, deux autres enfants sont arrivés l’alcool n’etait pas un souci encore.. mis à part des fêtes d’annIversaire noel etc, je ne buvais pas plus que ça
Mon problème est bien plus récent
Je me suis mise à boire tous les jours-ci il y a bientôt 3 ans.
Je me sens seule, malgré que je sois entourée, mal dans ma peau, dans une prison dorée...
C’est il y a qq semaines que j’ai réellement pris conscience de mon problème en ayant bu à moi seule une bouteille de whisky ( l’alcool que j’affectIon ne le plus..)
Une seule remarque et je deviens complètement folle! Je frappe, j’insulte je serais même prête à tué mon mari si personne ne s’interpose à chaque fois.
Je peux être dans un tel état de rage...
Malheureusement à chaque fois mes enfants sont là et ils souffrent de mes conneries...
Mon fils aîné m’a brisé le nez en me repoussant parce qu’il m’a répondu et que je suis entré dans une colère noire...
J’ai une charge mentale énorme, il est vrai que je prends tout et tout le monde en charge, j’absorbe les émotions comme une éponge et je n’es dit jamais rien à jeun...tout ressort quand j’ai picolé alcool aidant tout est extrapolé.
Tout le monde me prend pour un monstre, tout le monde dit que je suis comme ma mère...que je vais finir comme elle ( un important avc l’a laissé lourdement handicapée mental lié à l’alcool)
Mais je veux m’en sortir car je vois bien que je fais souffrir tout le monde, mon mari et mes enfants me tournent le dos et je les comprends...
C’est cette violence qui me fait peur surtout... je suis vraiment capable de tout quand je bois...
La semaine je vais boire 3/4 verres et le week-end, je me détruis...
En fait, je ne sais pas prendre soin de moi, je suis toujours l le monde... et moi pendant ce temps là ma seule amie est ma bouteille...

Fil précédent Fil suivant

2 réponses


Aruak - 19/06/2019 à 06h14

Bonjour Virginie,
Tout d’abord je trouve cela très bon que vous vous rendiez compte de votre comportement mais aussi et surtout de votre dépendance à l’alcool.

Chacun réagit différemment mais c’est vrai qu’il a tendance à amplifier les émotions, bonnes ou mauvaises. En l’occurence, j’ai l’impression que votre mal-être est profond et que l’alcool vous aide à le calmer en vous défoulant au final sur ceux que vous aimez le plus. Sachez que c’est aussi ceux qui seront les plus compréhensifs et ceux qui feront tout pour vous aider, malgré vos accès de colère passés.

Pourquoi ne faites-vous pas amende honorable? Demander pardon n’effacera pas le mal que vous avez causé mais c’est un premier pas. Ensuite, si vous avez décidé d’arrêter, pourquoi ne pas en parler à votre mari et à vos enfants (ceux qui sont assez grands pour comprendre)?

Vous vous rendrez vite compte que suite à un possible scepticisme ou des réserves de leur part (un alcoolique est souvent difficile à croire quand il promet d’arreter), si vous faites preuve de bonne volonté et gagnez leur confiance petite à petit, ce seront les premiers disposés à vous aider, à vous soutenir, à féliciter vos succès et à se réjouir de vos progrès et de votre nouvelle attitude. Ce seront eux vos amis !

J’espère que ce petit message aura pu vous réconforter. J’espère aussi que vous avez réussi à avancer depuis l’envoi de votre premier message.

A très bientôt !

Aruak

Maviepartenderive - 09/08/2019 à 17h19

Merci!!
Depuis cela va beaucoup mieux!!
Alors je ne suis pas abstinente loin de la, mais j’ai considérablement réduit l’alcool et quand j’en voit, c’est lorsque j’ai du monde à la maison et encore je le modère.
J’ai essayé d’etre en total abstinence mais je me m’étais tellement la pression que j’avais trop peur de craqué pour de bon, alors, j’ai réduit ma consommation à la place.
D’un commun accord avec mon mari, je ne boit pas trop, pas d’alcool fort! Et si jamais il mn arrive de me servir un verre de trop, il me le dit et je repose mon verre.
Du coup la confiance s’est réinstallée entre nous deux et avec mes enfants aussi.
Voilà

Répondre au fil Retour