Par chat

Chattez avec Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mère alcoolique, besoin d'aide !

Par Kevinbc2

Bonjour a tous, je me présente, Kévin, 14ans.


Depuis ma naissance ma mère et alcoolique. A l'âge de 4 ans je jouais a la chasse au bouteille et je les brandissaient fièrement a mon père qui revenais d'une journée de travail. Depuis que ma grand-mère souffre d'un cancer du sein ma mère et bourée pratiquement 5j/7 pour vous dire ...
Elle a mis plusieurs fois la vie de mes frère et soeur en danger (8ans et 4 ans) et la mienne (surtout en voiture). Je n'en peut plus, elle ne veut pas se faire aider ... Je pense sérieusement a partir quelque jours pour lui faire comprendre. Elle ma déjà plusieurs fois insulté de : "brenleur","gros con","connard" ... Elle a déjà menacer de se suicidée (3 fois en 5ans). Dès que je sort prendre l'air (je vais souvent du vélo) mon grand-père ou mon père m'appelle pour me signaler l'etat de ma mère du coup je rentre a tout vitesse mais il est souvent trop tard, j'aperçois son visage a travers la fenêtre de la cuisine avec son sourire l'air de dire "tu arrive trop tard" ... J'ai déjà envisager de consulter mais pas assez de courage et a chaque fois quelle boit je me dis "Si elle recommence tu attend quel soit sobre et tu lui dit que si elle continu, tu fugue" mais je ne lui dit jamais je vais comme si elle n'avait pas bu la veille ...

Merci d'avance pour vos réponses

Fil précédent Fil suivant

1 réponse


Moderateur - 21/04/2017 à 15h21

Bonjour Kévin,

Si votre mère est alcoolique, alors il y a peu de chances que fuguer la fasse arrêter parce qu'elle a besoin de l'alcool. Nous comprenons cependant que vous soyez très tenté d'essayer une mesure "radicale" pour la secouer et lui faire prendre conscience qu'il faut que cela s'arrête. Beaucoup de proches, d'enfants ou de conjoints d'alcooliques, cherchent ainsi à provoquer le fameux "déclic".

En vous lisant, ce que nous trouvons aussi préoccupant c'est comment votre propre vie peut être affectée par cette situation. Vous subissez quand même des insultes, vous vous retrouvez parfois mis en danger et vous ne pouvez pratiquement jamais avoir l'esprit "libre". C'est une situation qui va avoir un impact sur vous, qui en a peut-être déjà un. C'est pourquoi nous vous recommandons de prendre votre courage à deux mains pour aller consulter. Cet espace de parole vous permettra de parler en toute confiance de ce qui se passe et cela vous soulagera beaucoup. Vous pourrez y parler de vous mais aussi bien sûr de votre maman pour essayer de voir ce que vous pouvez faire pour favoriser qu'elle change comme vous le désirez. Cela sera plus "constructif" qu'une fugue blunk

Si vous avez un bon dialogue avec votre père et votre grand-père, parlez-en peut-être avec eux pour qu'ils vous accompagnent. Mais si ce n'est pas trop possible alors sachez que ce n'est pas obligatoire.

Vous pouvez être reçu gratuitement et en toute confidentialité par des professionnels dans les Consultations jeunes consommateurs (CJC). Vous trouverez la CJC la plus proche en utilisant notre moteur de recherche des CJC : http://jeunes.alcool-info-service.fr/Les-CJC

Vous pouvez aussi vous adresser à l'association Al-Anon/Al-Ateen qui a peut-être un groupe "enfants de..." proche de chez vous. Voici son site : http://al-anon-alateen.fr/

Enfin, n'hésitez pas, à parler à l'un de nos conseillers soit par téléphone (0 980 980 930 de 8h à 2h tous les jours) soit par chat sur ce site (14h-minuit tous les jours).

Dans l'attente de vos nouvelles,

Cordialement,

le modérateur.

Répondre au fil Retour